Les Mots d’Ordre


Aujourd’hui, je vais vous parler d’Analyse Transactionnelle (AT).

L’AT se concentre sur l’interaction entre les individus. C’est un outil relationnel intéressant, mais limité dans la découverte de soi, j’en reparlerai dans de prochains articles.

La page Wikipédia décrit tous les outils de l’AT:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Analyse_transactionnelle

Dans les années 70, Taïbi Kahler a décrit un ensemble de 5 mots d’ordre (qu’il a appelé « drivers« ), qui sont des mots d’ordre inculqués (je dirais même « inculpés ») lors de l’enfance par les parents, et une grande partie des gens continuent à suivre aveuglément ces mots d’ordre à l’âge adulte.

Les 5 mots d’ordre

Avant de rentrer dans les détails, voici les 5 mots d’ordre:

  1. Fais plaisir
  2. Sois fort
  3. Sois parfait
  4. Fais des efforts
  5. Dépêche-toi

Ces messages semblent corrects et inoffensifs, mais je vais vous montrer comment ils sont à double tranchant et dangereux s’ils ne sont jamais remis en cause.

Fais plaisir

Messages typiques

« fais plaisir à ta mère », « tu me fais de la peine », « ne sois pas égoïste », « sois gentil, je suis fatigué »

Signification

Je dois me comporter bien avec les autres personnes.
Alors je dois me montrer dévoué, aimable et gentil à leur égard.

Comportement

J’ai besoin de faire plaisir aux autres pour me sentir aimé.
Je fais les choses pour les autres, même si je n’en ai pas envie, quitte à le regretter par la suite.
Je n’ai pas le droit de montrer que je ne suis pas d’accord avec quelqu’un.
J’accepte d’être frustré pour ne pas décevoir.
Je n’ose pas dire « non », et je vais déformer ma perception de la réalité afin de garder une bonne image de moi-même.
En fin de compte, les autres personnes ont plus de valeur que moi, je ne suis que leur faire-valoir.

Croyances erronées et destructrices

Je peux faire plaisir à tout le monde.
Ma valeur dépend de ma capacité à plaire aux autres, je suis un séducteur.

Sois fort (ne montre rien)

Messages typiques

« il faut être courageux », « un grand garçon ne pleure pas », « ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort », « il faut toujours rester digne »

Signification

Je dois être méfiant à l’égard des autres, je n’ai pas besoin d’eux.
Je ne dois rien montrer de ce que je ressens ou de ce que je pense.

Comportement

Je n’exprime jamais mes sentiments (sauf quand je suis seul), je vais toujours montrer une façade, même quand je suis de bonne humeur.
Je cache ce que je suis.
Je peux tout faire tout seul pour montrer à quel point je suis fort, j’aime être admiré !
Je peux aussi prendre des risques démesurés.

Croyances erronées et destructrices

Je dois montrer aux autres que je suis fort.
Je n’ai besoin de personne.
Ma valeur ne dépend que de moi-même, je suis un battant.

Sois parfait

Messages typiques

« tu peux mieux faire », « c’est pas mal mais j’attendais mieux de toi », « il faut essayer de tout prévoir »

Signification

Je dois faire les choses parfaitement, et ne rien laisser au hasard.
Je n’ai aucun défaut.

Comportement

Je suis perfectionniste, insatisfait et exigeant.
Je dois être irréprochable, alors je crains le jugement, le manque de contrôle et l’imprévu.
J’ai peur d’oublier quelque chose, alors je peux recommencer les choses plusieurs fois.
J’ai tendance à procrastiner, quand je sens que je ne serai pas parfait.
Je cherche à tout contrôler, je suis un vrai « bourreau de travail ».
Quand je parle, j’utilise beaucoup les Euh, afin de préparer ce que j’ai à dire.
A long terme, j’aurai un cancer.

Croyances erronées et destructrices

Je peux faire les choses à la perfection, tout doit être parfait et sans imprévu.
Ma valeur dépend de la perfection de mes actions.

Fais des efforts (essaye plus fort)

Messages typiques

« donne-toi un peu de mal », « à vaincre sans effort on triomphe sans gloire », « on n’a rien sans effort »

Signification

Je dois montrer que j’essaye avec acharnement.

Comportement

L’important, c’est de montrer que je fais des efforts.
Si j’obtiens un résultat sans effort, alors ce résultat n’a aucune valeur pour moi.
Aussi, j’ai tendance à compliquer les choses.
J’aime travailler 10 heures par jour, et montrer à tous que j’en veux.
Je pense que les autres sont paresseux.
A long terme, j’aurai une crise cardiaque.

Croyances erronées et destructrices

Plus j’en bave, plus j’ai des chances de réussir.
Ma valeur dépend des efforts que je fournis, peu importe le résultat.

Dépêche-toi

Messages typiques

« arrête de traîner », « tu es trop lent », « va plus vite »

Signification

Je dois aller vite (ou au moins montrer que je suis pressé), je ne dois pas prendre mon temps.

Comportement

J’essaye d’être toujours débordé, et je m’ennuie si je ne le suis pas.
Je cours, je m’agite, je déplace beaucoup d’air.
J’essaye d’entraîner les autres dans mon agitation.
J’alterne entre des moments de fatigue et de dynamisme.
Je reproche à tous les autres leur lenteur.
Je suis certain que je suis efficace quand je fais plusieurs choses simultanément.
Je prends des excitants le matin et des calmants le soir.
J’ai des troubles de l’attention et du mal à me concentrer.
Je dois répondre aux désirs des autres tout de suite.

Croyances erronées et destructrices

Je ne fais les choses bien que quand je les fais vite.
Ma valeur dépend de ma réactivité.

Le stress

Nous avons tous intégré ces 5 messages à divers degrés, peut-être avec une dominance pour 1 ou 2 de ces ordres.
Nous pouvons voir quels ordres nous pilotent lorsque nous sommes en état de stress.
En effet, notre corps exprime le stress quand nous nous faisons violence intérieurement.
Le corps est le meilleur indicateur pour savoir si tout va bien, hélas très peu de personnes l’écoutent vraiment.
Je dois avouer que je n’écoutais pas mon corps avant ma psychanalyse, parce que j’imaginais que je n’étais que ma pensée.

Conclusion

Nous construisons une partie de notre personnalité à partir des mots d’ordre, parce que nos parents nous laissent entendre qu’ils nous aiment quand nous obéissons à ces ordres, et à l’âge adulte, nous continuons de croire naïvement que notre valeur dépend de ces mots d’ordre.

Malheureusement, ces ordres nous rendent prédictibles et prévisibles !
Au lieu d’agir librement intérieurement, nous agissons de la manière qui nous est la plus familière, ce qui fait que notre comportement est rigide (mais nous n’en avons pas conscience !). Nous sommes prisonniers de notre propre comportement.
Cela ne serait pas grave si les manipulateurs toxiques n’utilisaient cette prévisibilité contre nous, en jouant sur nos croyances. Par exemple, s’ils voient que j’obéis à « fais plaisir », ils vont m’encourager à leur faire plaisir.

Le plus surprenant est que nous sentons intuitivement les mots d’ordre des gens autour de nous, mais nous avons la plus grande peine à discerner les nôtres.

Enfin, ces messages sont inconsciemment transmis d’une génération à la suivante.
Je vois de temps en temps des pères agir avec leurs enfants, et je me dis intérieurement:

ce n’est pas de l’éducation, c’est du dressage !

Publicités

Une réflexion sur “Les Mots d’Ordre

  1. Pingback: Les Mots d'Ordre | Psychologie Agile | Spiritualité - Mythes - Psychologie | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s