« Psychologie Agile », la présentation


Voici le powerpoint de la « Psychologie Agile », que j’ai eu le plaisir de présenter à l’AgileTour de Paris:

Psychologie Agile – Agile Tour 2012 Final

Avant d’aller plus loin, il faut que vous sachiez que c’était la première fois que je faisais cette présentation, et que son contenu est totalement original: tout provient de l’observation des gens autour de moi.
L’approche était volontairement provocatrice, mais apparemment, personne n’a été choqué, ce qui fait que j’ai peut-être trop désamorcé mes bombes.

J’ai essayé de présenter un modèle ultra-simple afin que vous compreniez ce qui motive les individus en entreprise.
Pour cela, j’ai omis les personnalités dysfonctionnelles (notamment les personnes se mettant en échec), quoique mon modèle fonctionne avec les comportements narcissiques.

Mon approche est résolument individuelle, pas en regardant les interactions ou l’ensemble.
Comme cette approche est plus chaotique (à cause de la nature humaine), elle ne permet pas de prédire l’efficacité d’une organisation, mais selon moi, c’est la meilleure approche humaine possible.

Comme l’a perçu au moins un participant, mon modèle permet d’expliquer le dysfonctionnement dans les entreprises. J’en reparlerai par la suite (j’ai déjà un brouillon d’article qui attend d’être publié sur le sujet).

Suite à ma présentation, j’ai eu 15 retours au total.
Voici les notes: huit notes 5, cinq notes 4 et deux notes 3.

J’aime bien le commentaire: « On a ri », ce qui prouve que vous vous êtes reconnus dans mes propos.
Pour la première fois, j’ai eu plusieurs « Merci », ça flatte vraiment mon égo, donc mon égo vous remercie !

Deux personnes ont eu le courage de dire qu’elles ne se reconnaissaient dans ma présentation.
Très franchement: je vous envie. Contactez-moi, je veux travailler avec vous !!!!

Ma présentation a été perçue comme déprimante par une participante.
Personnellement, je n’ai rien présenté de déprimant: c’est juste la réalité.
Ca peut sembler triste mais je trouve ça très drôle: certains individus deviennent des caricatures dans la réalité, et ils ne s’en rendent même pas compte.

Quelqu’un a fait remarquer qu’apprendre était aussi un moteur.
Après réflexion, je viens de réaliser que c’était déjà dans ma présentation sur « je veux, je peux, je sais ».
Je l’ai ignoré par la suite, mais cela est implicite, je vais l’inclure dans mes prochaines présentations.

Voici les points que vous auriez aimer voir abordés:

Difficile d’aller plus loin dans le temps imparti => références biblio peut-être ?

L’approche que j’ai présentée est totalement originale, je ne l’ai trouvée dans aucun livre !
Mon approche est d’inspiration bouddhiste (pour l’approche sur l’égo) mais adaptée à notre culture, avec un regard sans complaisance sur moi-même.
La seule référence disponible est mon blog.

Vous avez été un peu trop vite !
Pour votre seconde intervention et les suivantes, ralentissez le débit pour que chaque personne ait le temps de s’imprégner, de digérer peut-être aussi, votre discours qui est très intéressant.

Merci du conseil !

En effet, j’avais peur de ne pas finir à temps, parce que je n’avais jamais répété cette présentation.
Pour mes précédentes présentations, j’avais toujours eu l’occasion de les répéter, et donc appris le timing de chaque partie.
La première fois, j’ai toujours peur de ne pas finir, alors je fonce.

Il m’est impossible de présenter 1 an de réflexion en 45 minutes de manière « digeste ».
Relisez mes articles sur la motivation sur ce blog si vous avez besoin de compréhension, et surtout regardez au fond de vous-même: quelles sont vos motivations intrinsèques ?

Comment remotiver les équipes ?

Il faut comprendre qu’on ne peut pas « motiver » ou « remotiver » une équipe. Toute motivation extérieure (=extrinsèque) ne fonctionne pas à long terme et a toujours des coûts cachés (par exemple je bâcle pour toucher ma prime).
La meilleure façon de motiver une équipe est d’aider chaque individu à découvrir sa motivation intrinsèque, mais cela implique qu’il faut être accompagné et connaître quelqu’un qui est capable de vous aider, c’est à dire quelqu’un qui a fait la démarche intérieure de découvrir sa propre motivation.
Relisez ma présentation pour voir les motivateurs de chaque niveau.

Comment garder un contact individuel avec les clients et fournisseurs tout au long du projet ?

Je n’ai pas de méthode à proposer.
Consultez un coach pour des techniques pratiques.
J’écrirai probablement un jour un article sur les techniques pour aller au contact des gens, ce n’est pas si évident parce qu’il faut beaucoup de travail sur soi pour devenir naturel.

Même si le salaire définit la valeur d’une personne dans l’entreprise, ce qui manque dans la présentation serait la notion de pouvoir comme facteur de motivation où l’influence de la personne dans les décisions de l’entreprise « montre » sa « valeur »

Tout à fait !
En effet, j’avais pensé à mettre le pouvoir comme valeur (j’avoue que je ne m’attendais pas à présenter cette partie, je n’avais donc pas retravaillé la fin).

Malheureusement, le pouvoir n’est pas mesurable facilement, à part quand on est dans le top 10 de la hiérarchie.
La mesure la plus simple du pouvoir est extérieure: l’argent.

J’aurais aimé voir un peu plus en détail les motivations et leurs changements au sein d’un projet agile.
Dit autrement, les motivations varient en fonction de la responsabilité donnée aux personnes, est-ce qu’un projet mené avec un processus agile, qui donne à priori plus de responsabilités aux personnes, change de façon observable leurs motivations ?

Comme je l’ai expliqué, « je deviens ce que je fais ».
Donc si j’ai de plus en plus de responsabilités, je deviens de plus en plus responsable de mon travail, et je m’engage.
Si j’ai moins de responsabilités, je deviens de moins en moins responsable de mon travail, et je me désengage.
Les mécanismes intérieurs sont super simples, il suffit simplement de comprendre la correspondance intériorité <> extériorité.

Un ou 2 exemples concrets (humains) sur lesquels cela a été utile

Le modèle permet juste de comprendre les comportements, c’est à dire de les accepter.
Après, c’est à vous de décider comment vous voulez agir, mon but n’est pas de proposer une méthode.
En fait, une fois que vous avez compris pourquoi et comment les individus agissent autour de vous, tout devient très simple.

Si l’on n’embauche que les bons, que faire des autres ?

Comment pouvez-vous discerner un bon d’un mauvais ? Avez-vous un critère pour cela ?
Par exemple, dans mon entreprise actuelle, on m’a reproché la qualité de mon code, mais on ne m’a jamais remercié pour mes qualités humaines (on m’a même reproché ma franchise !).
Personnellement, j’ai croisé pas mal de programmeurs excellents (j’en étais un), mais une grosse majorité de ceux-ci a une personnalité à chier.
D’autres programmeurs sont moins « performants », mais c’est un plaisir de travailler avec eux !
Qui est le meilleur ? Je n’en ai aucune idée.

Quid du collectif qui peut mener au succès ou à l’échec même avec une équipe de « billes » ?

Rien ne permet de définir simplement ce qui est un succès ou un échec. Même le fait de livrer le logiciel n’implique pas une réussite.
Par exemple, certains succès mondiaux dans le jeu vidéo font qu’on se retrouve avec des séquelles à tire-larigot: Tomb Raider 47, etc…
Est-ce que vous croyez que c’est amusant de faire la version 47 d’un jeu où vous n’avez que des contraintes, parce qu’il faut garder tout ce qui a fonctionné dans les succès précédents ?
Pour des exemples plus proches de vous, regardez Windows, DirectX et Intel, où beaucoup d’efforts sont investis sur la compatibilité ascendante.

Au contraire, certains échecs, bien intégrés, peuvent mener à de grands succès.
Regardez la façon dont Apple a appris des échecs des concurrents de l’IPad.

Le groupe, l’équipe, semble n’être le moteur d’aucune catégorie citée… C’est une motivation importante pour moi

C’est parce que vous vous identifiez à votre équipe, ce qui n’est ni bien ni mal.
Cela peut être bénéfique quand vous êtes dans un cercle vertueux (tout le monde monte en puissance, il y a un sentiment de partage et d’honnêteté), mais terrible dans d’autres circonstances (quand vous changez d’équipe, vous subissez un deuil qui peut parfois faire perdre toute motivation).

Méfiez-vous des motivations extérieures: elles ne tiennent jamais longtemps.
Votre moteur principal reste vous-même: cherchez votre motivation intérieure !

Doutes sur la motivation

Vous avez raison de douter !
Regardez très honnêtement au fond de vous-même et vérifiez si j’ai tort.

Générations X, Y

Je crois que vous vouliez parler de manager X et Y, j’en ai déjà parlé sur ce blog.
Si vous vouliez vraiment parler des générations X et Y, mon modèle s’applique à tout le monde.
D’autres catégories seraient plus intéressantes à aborder, comme les cultures monochronique et polychronique, mais pas en 45 minutes.

Plus de réflexions sur la qualité du logiciel

Je n’en vois pas l’intérêt humain, y en a-t-il seulement un ?
Mais comme je l’ai dit, le mécanisme « je deviens ce que je fais » intervient.
C’est un cercle vertueux dont le mécanisme diffère d’un individu à l’autre.

Dev perso ?

Excellente remarque !
En fait, je peux déjà vous annoncer le titre de ma présentation de l’année prochaine: « Agilité et Développement Personnel ».

Publicités

4 réflexions sur “« Psychologie Agile », la présentation

  1. Si je peux me permettre, la forme pourrait être grandement améliorée (moins de texte, plus d’image, du texte plus sobre, etc). Cela nuit au message qui est à la fois simple et extrémement complexe à appréhender (parce que demande une connaissance du soi et des motivations de l’être humain).

    Sinon le fond est intéressant et mérite d’être mieux « connu » même si je le présenterais différement.

    • Salut Yannick !

      En effet, la forme pourrait être plus simplifiée, et je compte d’ailleurs réécrire complètement la présentation en utilisant des phrases plus courtes et en utilisant les retours sur papier pour mettre en valeur ce qui est important.
      Si tu as d’autres suggestions je suis preneur.

      Mais je suis contre la tendance actuelle à utiliser des images au lieu de texte. Si j’utilise du texte, c’est parce que je veux que les gens puissent relire ce qui est écrit.
      La prochaine fois, je vais essayer de présenter sans Powerpoint, parce que le Powerpoint détourne trop l’attention. Utiliser des images réduit l’impact de mon message.

      D’ailleurs, mon blog est différent justement parce que j’utilise le « JE », qui est ici impersonnel et personnel.

      J’espère que ma présentation t’aura donné des clés pour comprendre les individus en entreprise.

      Tiens, j’ai déjà eu un retour:
      http://blog.soat.fr/2012/11/agile-tour-paris-trois-conferences-pour-parler-dagilite/

      Finalement, je vais publier la vidéo dans la journée.

      • Sans le discours, une présentation (à part si celle-ci est un document word) n’est que peu compréhensible. Une image + une phrase courte permet de présenter une métaphore, une accroche, de raconter une histoire visuelle.
        Je ne peux convaincre par un commentaire 🙂
        En fait le résumé sur le blog de So@t représente très bien les points importaants qui mériteraient chacun un slide propre.
        Reasonate de Nancy Duarte est un très bon livre pour expliquer ce concept de faits + histoire avec un design simple et fort (donc image .. le texte étant souvent trop difficile à manier)

      • Le bloggeur de Soat a juste confondu « Qui suis-je ? », avec « Qu’est-ce que je deviens en faisant ? », qui est plus important à mon sens.

        Je maintiens que l’apport visuel perturbe le message. C’est peut-être parce que je suis de la génération X ou alors parce que je ne suis pas visuel (je suis plutôt kinesthésique).
        Je connais le principe des métaphores en PNL, mais je trouve ce processus trop manipulatoire.
        Je ne cherche à convaincre personne, juste à faire prendre conscience, ce qui est très différent, sinon j’aurai présenté autrement, en présentant « gentiment ».

        Enfin, un message que j’ai réalisé après coup est « Je suis fier de… ».
        Je vais essayer de rendre tout le schéma symétrique.
        C’était un premier jet, ça devrait s’améliorer avec le temps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s