La Méditation


Aujourd’hui, je vais publier un article très intime sur ce blog: je vais vous parler de méditation.

La méditation, c’est le seul outil valable pour se développer intérieurement !

Méditer, ce n’est pas regarder les petits oiseaux ou glandouiller, c’est arrêter activement le flux des pensées et cela demande beaucoup d’attention.
Lors de la méditation, le cerveau devient très actif dans toutes les zones du cerveau, alors que notre utilisation habituelle l’utilise très peu (même quand on réfléchit beaucoup).

L’intérêt de la méditation

Voici quelques uns des bénéfices que j’ai constaté chez moi:

  1. je prends du recul, donc j’ai un meilleur contrôle de mes émotions et de ma pensée
  2. je retrouve mon centre, alors que tout s’acharne à me le faire perdre. Sollicitations, publicités, les gens, etc…, tout semble dire que l’extérieur de moi-même est plus important que l’intérieur, mais c’est faux !
  3. j’accepte la réalité telle qu’elle est, la vie devient beaucoup plus supportable
  4. je suis plus concentré dans ma vie de tous les jours
  5. la majorité de mes problèmes a disparu
  6. je ne me pose plus de questions existentielles
  7. je tombe moins malade
  8. j’ai besoin de moins de sommeil

J’ai compris récemment que mes émotions étaient des constructions mentales, et la méditation me permet de mieux percevoir tous mes mécanismes mentaux. Je suis devenu un observateur de moi-même, ce qui me permet de mieux comprendre les autres.
En fin de compte, je suis devenu un autotéliste ou plus exactement un jnani.

L’environnement pour méditer

Avant toute chose, il faut utiliser un endroit le plus neutre possible, avec le moins de distractions extérieures:

  1. pas de bruit (y compris musique de « méditation »)
  2. pas d’odeur (y compris encens)
  3. pas d’objets trop colorés, genre couleur fluo

Il faut ensuite s’asseoir confortablement, et notamment tenir le dos bien droit.

Personnellement, je médite dans les transports en commun, ça me permet de profiter pleinement de mon heure de transport, mais je ne recommande pas cela aux débutants.

Les différents types de méditation

Les 3 méditations les plus efficaces sont:

La méditation sur Dieu

C’est la prière. La prière, ce n’est pas pour demander de gagner au loto !
Toutes les religions proposent leur propre technique.
Personnellement, je ne suis pas croyant (mon père m’a bien écœuré du christianisme), donc je ne peux pas proposer de technique particulière.
Saviez-vous qu’Alléluia est un excellent mantra ?

La méditation zen

La méditation zen est focalisée sur la respiration.
La position (zazen) est très importante. En effet, tant que la position n’est pas bonne, on souffre le martyre !

Voici comment je la pratique:

  1. je me mets en zazen (assis sur un coussin, jambes croisées en lotus, dos bien droit)
  2. je garde les yeux mi-clos
  3. je fixe un point neutre à un mètre devant moi
  4. je forme une sorte d’ellipse avec mes mains placées au niveau du nombril
  5. je me focalise sur la respiration (le point d’origine de la respiration s’appelle le hara, juste en dessous du nombril)
  6. quand une pensée arrive, je la laisse passer en revenant sur ma respiration

J’ai pratiqué cette méditation quelques années, mais la progression intérieure est très lente, à part si vous faites des sesshins (stages de plusieurs jours où on ne fait que méditer).
Je la recommande si vous n’êtes pas en quête métaphysique, le mental se décante très rapidement et cette méditation est « neutre », c’est à dire qu’elle renforce l’équilibre et vous vivrez plus intensément chaque instant de votre vie.

La méditation advaïtin

C’est la méditation que je pratique depuis quelques mois.
Elle est extrêmement efficace mais je ne la recommande pas pour des débutants, parce qu’elle est très déstructurante (elle détruit le système de pensée).

L’Advaïta Védanta n’est pas du bouddhisme, c’est une forme d’hindouisme. Advaïta signifie non-dualité.
Les écrits les plus célèbres de l’Advaïta sont la Bhagavad Gita et les Upanishads, qui me bouleversent à chaque fois que je les lis.

Les bases théoriques de l’Advaïta sont:

  1. les états de veille et de rêve sont des états illusoires
  2. le « Soi » est notre état naturel et apparaît clairement durant le sommeil profond
  3. en réalité, nous ne sommes que pure conscience (Sat-Chit-Ananda) immortelle et sans dualité
  4. cet état de pure conscience est super lumineux, au-delà des pensées et des perceptions, mais accessible à l’expérience
  5. la première pensée qui nous a éloigné de notre état naturel est le « Je »

La méditation advaïtin permet d’éliminer toutes les identifications en cherchant la source du « Je », afin d’accéder à notre état naturel.

Voici comment je la pratique:

  1. je m’assieds confortablement, les yeux fermés
  2. je me mets en relaxation profonde (en utilisant ce que j’ai appris en sophrologie: au bord même du sommeil après relâchement de toutes les tensions de mon corps)
  3. je me dis: « je ne suis pas ce corps, je ne suis pas ces pensées, je ne suis pas ces perceptions », ajoutez « je ne suis pas ces chakras » si vous croyez aux chakras
  4. ensuite, je me pose la question « qui suis-je ? », sans chercher à avoir de réponse
  5. quand une pensée ou une perception surgit, je me dis: « à qui cette pensée ou cette perception arrive ? ». Si la réponse est « à moi ! », alors « qui suis-je ? »
  6. quand mon esprit est confus, je répète mentalement le mantra « Je, je », afin de retrouver mon centre

Curieusement, cette méditation est focalisée sur le cœur spirituel (à côté du plexus solaire).

D’après mon expérience, mes interactions avec les autres sont devenues sans violence en moins de deux semaines.
Beaucoup d’identifications ont disparu: je n’ai plus peur de rien et je suis beaucoup plus intuitif et créatif.
Par exemple, la majorité du contenu de mes articles « surgit » après mes méditations.

Mais cette méditation est dangereuse si vous n’avez pas une bonne connaissance de vous-même.
Par exemple, j’ai maintenant un grand détachement à la fois intérieur et extérieur, et j’ai l’impression d’être plus spectateur qu’acteur (la majorité de mes actions sont devenues sans pensée ni intention), il faut donc accepter de fonctionner autrement.
Lâcher prise intérieurement sur tout est extrêmement difficile, surtout quand tout nous pousse à garder le contrôle.

Enfin, je vous déconseille de suivre les groupes de Néo-Advaïta (l’Advaïta à l’américaine, à base de satsangs), où on pose son cul et un type parle de non-dualité. Le problème est que nous avons tous construit une carapace mentale, qui réclame de nombreuses années pour s’en débarrasser, et c’est un travail que nous ne pouvons qu’accomplir seul et dans le silence.

Conclusion

J’espère que je vous ai donné envie d’essayer la méditation.

Personnellement, je médite environ 2 heures par jour, mais je vous conseille d’y aller doucement afin de ne pas vous dégoûter.
Vous devriez pouvoir acquérir l’habitude en pratiquant 15 minutes par jour, et vous en percevrez les avantages en moins de 2 semaines.
Une fois l’habitude bien intégrée, vous trouverez naturellement la durée optimale en fonction de votre rythme de vie.

Le but de la méditation est de se retrouver dans un état de clarté intérieure qui dure tout au long de la journée, donc faire 10 heures de méditation par jour n’est pas nécessaire.
Je dirai même qu’il ne faut surtout pas chercher à fuir la vie quotidienne, parce que celle-ci permet de vérifier que notre pratique intérieure progresse.

Publicités

6 réflexions sur “La Méditation

  1. Bonsoir Jean-Charles,

    Encore une fois un article intéressant et fort utile. Je pense cependant qu’il est difficile de se mettre à la méditation sans avoir quelqu’un pour nous coacher un peu la première fois, comme pour la sophrologie.

    Comment as-tu commencé ? Avais-tu une personne pour te « guider » ?

    Coté lieu pour méditer, j’avoue que le métro ou les bus super vert fluo de paname n’ont aucun inconvénient surtout en termes de bruit et d’odeurs ! Je ne sais pas comment tu arrives à mediter dedans !

    Bonne soirée,
    Aymeric

    • Salut Aymeric !

      J’ai visité des dojos zen plusieurs fois (on peut tester gratuitement certains jours), mais l’environnement ne m’a pas plu (je n’ai pas fait de sesshin). J’adore l’esprit zen pourtant.

      J’ai essayé la méditation dans un centre bouddhiste, et ça ne m’a pas plu non plus (l’approche est trop indienne).

      Par contre, j’ai beaucoup appris grâce à la sophrologie: les états de relaxation profonde sont très utiles pour comprendre ce qu’est le lâcher-prise intérieur.
      Malheureusement, ce n’est pas descriptible, il faut l’expérimenter.

      Pour moi la méditation, c’est un truc qui se fait seul, et personne ne m’a vraiment expliqué, j’ai fait un mélange de tout ce que j’ai essayé, et je n’ai jamais croisé de maître spirituel, mais j’ai rencontré un paquet d’escrocs.

      Il y a 18 ans quand j’ai commencé, je faisais cela dans le métro: je fixais un point avec mes yeux et je ne pensais plus à rien d’autre pendant 40 minutes. En moins d’un mois, je suis devenu le programmeur le plus efficace dans ma boîte grâce à ma capacité de concentration.

      Je dirais que pour commencer, il faut juste se fixer un objectif simple comme être plus concentré chaque jour.
      Ensuite, quand on veut progresser plus, il faut se fixer de nouveaux objectifs humains, comme un meilleur contrôle de ses émotions, ou le fait de voir les choses telles qu’elles sont (la majorité des gens imaginent la réalité mais ne sont pas dedans, c’est assez fou).

      Après un certain niveau, tu peux faire abstraction de tout. Perso, je médite 30 minutes dans un train puis 30 minutes dans un bus tous les matins, mais je fais cela les yeux fermés, l’environnement est toujours présent, mais en second plan (je ne peux pas me faire voler vu que je suis « ici »). Les odeurs, les bruits ou les bavardages ne me concernent plus vraiment.
      Ha, c’est impossible de méditer debout dans le métro, il faut être assis.

      Le soir, je médite une heure dans le noir avant de me coucher.

      Si tu veux essayer la méditation, je te conseille la méditation zen, elle ne remettra pas en cause ce que tu es, et tu vivras beaucoup plus intensément.
      Il suffit simplement de suivre les conseils que je donne, tu trouveras naturellement la meilleure position.
      Si tu doutes de ta pratique, va faire un petit tour dans un dojo zen, en 1 heure, tu auras toutes les bases ainsi qu’une heure de pratique.

      Si tu veux aller plus loin, essaye la méditation advaïtin, en sachant que toutes tes certitudes vont s’effondrer rapidement. Pour des gens fragiles intérieurement, c’est très dangereux, mais je la mentionne parce qu’elle est beaucoup plus efficace.

      • >Cela parait complexe, est-ce que je vais bien faire, mal faire ? Si je ne m’y prend pas vien, je vais peut être perdre mon temps inutilement ?

        C’est très simple pourtant. L’essentiel est de regarder le processus de pensée, en évitant de se polluer extérieurement avec de la musique ou des parfums, et en arrêtant de croire qu’il faut être en groupe.

        Tout effort pour arrêter la pensée est correct, et tu ne perdras pas ton temps, même si au début, tu ne vois pas trop où tu vas. Au début, méditer paraît super chiant, mais avec la pratique, le quotidien devient dérisoire, tout devient simple.

        Si tu as des doutes sur ta pratique, tu peux essayer dans un dojo zen ou un centre de méditation, ou alors je te montrerai comment je fais quand on se recroisera.

        >Je pense que beaucoup de lecteurs n’ayant jamais essayé la meditation se poseront les mêmes questions.

        La majorité de mes lecteurs va se demander de quoi je parle et où je veux en venir. Certains se poseront des questions, mais ne méditeront pas. Enfin, ceux méditent déjà vont trouver mes techniques utiles.

    • Resalut,

      Après avoir envoyé ma première réponse, j’ai réalisé que je n’avais pas répondu correctement à ta question.

      En fait, j’aurais dû te demander: qu’est-ce qui t’empêche de faire de la méditation 15 minutes par jour ?
      Dans mon cas, j’avais arrêté la méditation pendant 10 ans en prétextant que je ne pouvais méditer seul, que je devais fréquenter un centre de méditation, que je ne saurais pas me débrouiller seul, etc…
      En fait, c’étaient juste des excuses, parce que j’avais peur de pratiquer la méditation seul.

      Méditer, c’est simplement s’asseoir, et devenir témoin des processus de pensée. L’éveil bouddhiste, c’est trouver la source de la pensée, qui est au delà de la pensée.

      Le plus simple est bien évidemment de se retrouver dans un endroit calme, parce que le processus de pensée est très subtil, mais on peut aussi le faire pendant la journée, en pleine action.
      Comme la source de la pensée apparaît clairement au moment du sommeil profond, la méditation peut nous endormir, ce qui explique pourquoi il faut se tenir le dos droit: le réveil est brutal si on s’endort.

      Une fois que tu auras commencé la méditation, tu croiseras des gens qui te conseilleront ceci ou cela, et cela te permettra de progresser. N’essaye pas de copier mon expérience personnelle, regarde juste les opportunités qui s’ouvrent à toi, à proximité de chez toi.

      Enfin, si tu es intéressé par l’Advaita, je te conseille de trouver sur Internet les conseils de Ramana Maharshi et de Nisagardatta Maharaj (mais pas ceux qui déclarent avoir été leurs disciples), ils proposent une approche contemporaine de l’Advaita.

      • Merci Jean-Charles pour toutes ces precisions.

        Je me posait juste la question de comment faire n’ayant aucune « base ». Cela parait complexe, est-ce que je vais bien faire, mal faire ? Si je ne m’y prend pas vien, je vais peut être perdre mon temps inutilement ? Je pense que beaucoup de lecteurs n’ayant jamais essayé la meditation se poseront les mêmes questions.

  2. Pingback: Lâcher-prise et acceptation | Psychologie Agile

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s