Qu’est-ce que l’ego ?


Je vais enfin vous parler d’ego.
La définition sur Wikipedia est excellente mais je la trouve trop théorique, aussi je vais vous expliquer ce qu’est l’ego en prenant ma vie comme exemple.

Première phase: « je suis parfait »

Mon père était un chrétien pratiquant, je dirais même un mystique.
Ma mère, qui est l’archétype de la paysanne polonaise, est au contraire très matérialiste.
Ensemble, ils ont eu 2 fils et je suis l’aîné.

Après la naissance de mon frère, je n’étais plus le centre du monde de mes parents.
A partir de ce moment, j’ai été élevé avec les injonctions « ne sois pas égoïste » et « ne sois pas égocentrique ».

Mon père, étant très croyant, m’avait inculqué les 10 commandements de la Bible et j’avais grandi avec toutes ces contraintes.

En fait, je voulais tellement être un « bon fils » que j’avais décidé de développer des qualités que je jugeais essentielles parce que mon père les pratiquait: la non-susceptibilité, l’humilité et l’amour du prochain entre autres.
Alors je me suis efforcé à développer ces qualités qui me manquaient.
J’avais notamment l’orgueil d’être humble.

Je me suis dit: j’ai un bon ego et un mauvais ego, je vais simplement me débarrasser de mon mauvais ego.
Grosse erreur !
Il n’y a pas de bon ego ni de mauvais ego.
Je ne peux pas me contraindre à être ce que je ne suis pas, mais cela, je ne l’ai découvert que bien plus tard.

Deuxième phase: « je suis ultra-compétent »

En fait, ce que je faisais était simplement renier ma personnalité.
A vrai dire, je ne m’aimais pas du tout à l’époque, et personne ne m’encourageait en ce sens.

J’ai commencé à aller très mal à l’adolescence, parce que ma nature solitaire ne m’a pas aidé à m’intégrer.
Malgré tout, je continuais à essayer de réformer ma personnalité jusqu’à 28 ans.

Lorsque j’ai commencé à travailler à 19 ans, je croyais trouver dans le travail cette reconnaissance qui me manquait, donc je me suis investi à fond dedans.

A 28 ans, j’étais en burnout total, et j’ai donc commencé une psychanalyse.
Je n’ai réalisé que bien plus tard que je confondais ego et personnalité.
La personnalité est ce que je suis, l’ego est ce que je pense être.

Troisième phase: « je vais changer pour sauver le monde »

J’ai commencé une psychanalyse pour plusieurs raisons, voici les principales:

  • mon burnout, ma dépression
  • mon désir de « normalité ». Mon père avait été interné plusieurs fois quand il était jeune, et j’avais peur d’être fou. En fait, à l’époque, les dépressifs étaient internés
  • mon incapacité à développer des liens avec des gens. Par exemple, il m’était impossible d’approcher une femme à l’époque.

En réfléchissant sur ma vie, j’ai commencé à comprendre que mes comportements étaient inadaptés.
J’ai commencé à relâcher mon emprise sur ma personnalité et je suis tout de suite allé mieux.

J’ai aussi compris que j’avais de fausses projections de moi, notamment je pensais que j’étais un prince charmant, parce que je croyais que j’étais devenu parfait à force de me contraindre.

A partir de ce moment, j’ai travaillé sur mes comportements.
En fait, je faisais encore une erreur: je confondais ego et comportements.
L’ego change tout le temps mais ce changement est imperceptible et sans effort.
Mes comportements ne peuvent être changés grâce à des efforts permanents, il faut un déclic.

Quatrième phase: je découvre l’amour

Curieusement, tout mon travail sur moi a porté ses fruits quand j’ai croisé ma future femme.

Au delà de l’épanouissement sexuel, j’ai pour la première fois accepté quelqu’un sans chercher à le réformer, sans chercher à faire ce que j’essayais depuis 30 ans de faire sur moi-même.
En acceptant ma femme comme elle était, j’ai subitement commencé à m’accepter tel que j’étais.

Cette acceptation totale m’a permis de transformer littéralement tous mes comportements inadaptés, bien plus efficacement que 10 ans de psychanalyse ou d’efforts.
L’approche intellectuelle ne permet pas de travailler sur l’ego, l’acceptation sans condition le permet.

Cinquième phase: je veux aller encore plus loin

J’ai finalement réussi à m’accepter tel que je suis.
Pour un psychothérapeute, le travail sur soi s’arrête là, mais comment aller encore plus loin ?

Très récemment, j’ai compris nos 3 désirs fondamentaux:

  1. je veux montrer que j’ai une valeur intérieure: je veux être aimé, reconnu et qu’on s’occupe de moi
  2. je veux montrer que j’ai une valeur extérieure: je suis compétent, utile, ma vie a du sens
  3. je veux avoir raison: je suis parfait, je peux justifier ce que je suis et ce que je fais, même si j’en souffre

Ces 3 désirs sont les conséquences de l’ego mais ne sont pas l’ego.

Alors l’ego, qu’est-ce que c’est finalement ?

L’ego, c’est simplement l’identification à ce que je crois être à tous les niveaux possibles, cela va bien plus loin que le principe de « projection » en psychologie.
Plus cette croyance est solide, et plus je me limite.

Le plus amusant est qu’il m’est très facile de me moquer des identifications des autres, mais il m’est très difficile de me rendre compte de mes propres identifications.
Se remettre en cause sans se rejeter est le seul vrai travail sur l’ego, et cela m’a fait découvrir à quel point je suis moins limité que je ne croyais.

Il n’y a pas de bon ou de mauvais ego à changer, tout est une suite d’identifications dont il faut se débarrasser.

Et ces identifications vont très loin, en voici quelques unes: « je suis un homme, j’ai 48 ans, je programme depuis 30 ans, j’ai une femme et une maison ». Je vous expliquerai plus tard en quoi ces identifications sont limitantes.

Conclusion

L’ego est un processus mental.
Jusqu’à l’âge adulte, il est très important de développer l’ego afin de pouvoir survivre.
Dès que l’âge adulte est atteint, il vaut mieux commencer à se débarrasser de son ego.

Selon moi, le développement personnel commence quand on travaille sur ses propres identifications, et ce processus ne peut pas être intellectuel !

Ce premier article est très dense, je rentrerai dans les détails dans mon prochain article.

Publicités

Une réflexion sur “Qu’est-ce que l’ego ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s