Le Désir de valeur extérieure


Dans mon précédent article, j’ai parlé de la recherche de valeur intérieure, qui est une source importante de motivation.

Dans cet article, je vais vous présenter la seconde source de motivation: le désir de valeur extérieure.

Je vais décrire ses diverses formes en reprenant le format de mon précédent article.

Il n’y a pas de problème particulier à rechercher sa valeur extérieure, c’est un processus normal mais qui est dangereux quand il devient obsessionnel.

Comment mesurer la valeur extérieure ?

Voici quelques uns des critères que j’ai utilisés:

  • je suis compétent: je veux montrer que je sais faire, et c’est particulièrement important dans mon travail. Admirez mon expertise, je suis trop fort, hein ? D’ailleurs, je travaille beaucoup pour montrer que j’ai encore plus de valeur. Ceux qui n’ont pas de travail ne valent rien, ce sont des nuls !
  • je gagne beaucoup d’argent: ma valeur est directement liée à l’argent que je gagne. Si je suis un smicard, c’est que je ne vaux pas grand-chose. Ha, si j’étais millionnaire, je pourrais devenir milliardaire ! Il faut voir grand.
  • je suis bien entouré: regardez ma femme comme elle est belle, et mes enfants, et mes amis. Si je fréquente des personnes belles ou riches, c’est que j’ai de la valeur ! Je recherche donc la valeur extérieure chez les autres.
  • je dois avoir des enfants: si je fais tout cela, c’est bien sûr pour eux ! Croyez-vous que je travaille dur pour le plaisir ?
  • je m’entoure d’objets: les objets que j’achète me donnent de la valeur. Plus je peux acheter des objets chers (voiture, maison, gadgets, produits de beauté, bijoux, etc), plus cela prouve que j’ai de la valeur !
  • je veux tout contrôler: étant donné que je veux être parfait, je dois contrôler mes émotions, mes relations avec les individus qui m’entourent, etc… Le contrôle, c’est le succès ! D’ailleurs, je suis exigeant et j’ai raison de l’être. Tout va de travers quand j’arrête mon contrôle. Quand je commande, je veux être obéi !
  • je veux maîtriser mon avenir: comme je veux avoir le contrôle sur tout ce qui est extérieur à moi, j’essaye de contrôler au maximum mon avenir, donc je planifie à mort, et si j’ai un doute, je vais voir une voyante pour éviter les mauvaises surprises, on ne sait jamais. Je suis un peu superstitieux, mais c’est parce que je suis certain que c’est utile.
  • j’ai horreur du changement: le changement indique que je n’ai plus de contrôle, alors je préfère rester dans les zones où je reste le maître. Vous ai-je déjà dit que je suis le maître de mon destin ? Le changement, c’est pour ceux qui ont une vie de bohème. C’est moi qui décide de mon changement !
  • je me fiche pas mal de la valeur intérieure: celle-ci n’est pas mesurable, donc elle n’a pas de valeur.
  • je veux laisser ma trace sur Terre: il faut que je fasse quelque chose d’extraordinaire de ma vie, je n’ai pas une vie médiocre. Si j’avais du pognon, je ferais construire un bâtiment à mon nom. Je veux que mon nom reste dans l’Histoire.
  • mon temps est précieux: je ne veux pas perdre mon temps, alors je n’ai jamais aucun moment de libre. Tout ce que je fais a de la valeur.
  • ma vie a du sens: je travaille dur, et cela donne du sens à ma vie. D’ailleurs, quand j’arrête de travailler, je vois bien que ma vie perd beaucoup de son sens. La retraite, ce n’est pas pour moi !
  • j’ai raison: ma façon de voir la réalité est la bonne. Je suis persuadé que je détiens la vérité: tous les autres sont dans l’erreur, pourquoi ne pensent-ils pas comme moi ? Je pourrais même tuer s’il fallait défendre mon point de vue.
  • il n’y a que le résultat qui compte parce que je peux le mesurer, alors je me fiche complètement de la façon d’y parvenir.
  • j’aime la compétition: je peux ainsi montrer que je suis le meilleur. Quand je ne gagne pas, c’est que je n’étais pas au top de ma forme.
  • je veux donner la meilleure image possible de moi: je dois paraître parfait parce que j’ai une grande valeur.
  • etc…

Vous l’avez compris, la liste est longue !

Si je me compare favorablement aux autres, alors c’est certain: j’ai de la valeur !

Les 2 désirs fondamentaux de valeurs intérieure et extérieure prend environ 99% de toute l’énergie chez chacun d’entre nous.
Même prendre des vacances ne m’est utile que pour être plus performant au retour, alors il faut que mes vacances soient extraordinaires.

Malheureusement, cette recherche effrénée de valeur extérieure est la principale source de stress dans la société française.

Tout le monde est concerné par cette recherche extérieure, mais je vais vous parler tout particulièrement de 2 catégories: les psychopathes et les saints.

Les psychopathes

Les psychopathes ne sont intéressés que par la valeur extérieure, ils considèrent que la valeur intérieure est un concept inutile.

Ils sont beaucoup plus intelligents que la moyenne des gens, ont ressenti très tôt leur solitude fondamentale, et n’éprouvent pas de satisfaction aux signes extérieurs d’affection.

Comme ils recherchent un système de valeurs et que le modèle de réussite extérieure est érigé en système dans notre société actuelle, ils sont complètement focalisés sur cette quête,  ils ne pensent qu’à ça.
C’est pour cela qu’ils sont majoritairement chefs d’entreprise, hommes politiques, et tout ce qui s’apparente à la richesse et au pouvoir, parce qu’ils considèrent que cela mérite tous les sacrifices.

En général, la plupart des psychopathes change complètement leur approche après avoir frôlé la mort à cause de leur obsession (parce que leur corps leur fait payer leurs excès), c’est pour cela qu’il y a peu de psychopathes âgés: ils changent ou ils meurent.

Les saints

Un saint a simplement laissé tombé les recherches de valeurs intérieure et extérieure.

Il ne cherche pas à se mesurer. Il a compris que ce sont des illusions et qu’il faut aller au delà.

Dans ma vie, je n’ai croisé qu’une poignée de personnes comme cela, mais elles sont capables de vous changer juste par leur présence.

En quoi cet article peut-il me servir ?

J’essaye de vous montrer ce que nous sommes tous, sans le miroir flatteur de l’ego qui passe son temps à justifier nos excès.

Le développement personnel commence quand on prend conscience de ces 2 désirs.

La psychologie explique que ces 2 désirs sont des besoins psychologiques, mais je vous assure qu’il s’agit juste de désirs, et qu’ils n’ont aucune substance. Ils sont souvent le fruit d’une éducation (je dirai même: un dressage), qui nous fait prendre des vessies pour des lanternes, c’est à dire des concepts irréels pour des réalités.

Il n’y a pas de comportement à adopter, ni d’habitude à acquérir, il suffit simplement de prendre conscience que tout ce que vous faites est piloté par ces 2 désirs.

Si vous êtes bouddhiste, vous devriez déjà avoir pris conscience que l’ego n’est qu’une illusion. La façon de faire disparaître cette illusion commence avec la réalisation que nos désirs sont vides de sens: ils n’ont du sens que parce que nous leur en avons donné et que nous nous y accrochons par conviction et surtout par habitude.

Mes 2 derniers articles étant plutôt théoriques, je vais vous décrire des applications pratiques de ces désirs chez l’individu dans mes prochains articles.

Par la suite, j’expliquerai comment utiliser cela avec une équipe, et cela me permettra d’expliquer les mécanismes psychologiques de Scrum et leurs limites.

Publicités

2 réflexions sur “Le Désir de valeur extérieure

    • Non, je ne suis pas un saint, je perçois encore mon ego et je ne crois pas en Dieu.

      Chez un saint, il n’y a plus que Dieu (ou plus rien pour les bouddhistes ce qui est la même chose), la réalité est perçue comme une manifestation de Dieu.

      Si tout est Dieu, que sommes-nous nous même ?
      J’ai une partie de la réponse (notamment, j’ai arrêté de m’identifier à mon corps: j’ai un corps mais je ne suis pas ce corps), mais je n’ai pas encore la certitude de la non-dualité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s