Etes-vous bienveillant ?


Je vais essayer de vous faire réfléchir sur ce qu’est la bienveillance, que j’appelle aussi « tolérance » ou « non-violence ».

Un petit jeu

Voici une cinquantaine de phrases dont je vous propose de noter la violence.
Je vous propose 4 notes possibles pour chaque phrase:

  • B=bienveillant (ou non-violent)
  • V=violent (ou malveillant)
  • N=neutre (ni bienveillant ni violent)
  • I=indéterminé (on ne peut pas savoir)

Quelques exemples

A titre d’exemple, voici quelques phrases violentes:

  • je me trouve nul parfois
  • je regrette certaines de mes actions passées
  • je ne me pardonne pas mes erreurs
  • je suis exigeant envers moi-même
  • je suis exigeant envers les autres
  • je suis trop fainéant
  • je suis perfectionniste
  • je ne suis pas un pédé
  • je n’aime pas les étrangers
  • mon boulot est merdique
  • pour survivre dans ce monde, il faut lutter
  • que les gens sont méchants !
  • tous les hommes sont des salauds
  • toutes les femmes sont des salopes

Voici quelques phrases indéterminées:

  • je suis un bon parent
  • je suis vertueux
  • je me connais bien
  • ma vie a du sens
  • je suis fier de moi

Je donnerai mes réponses dans le prochain article.
Afin de vous aider à faire le tri, relisez mon précédent article et faites attention aux pièges !

Moi

  1. je suis bienveillant envers moi-même
  2. je m’aime bien
  3. je connais mes défauts
  4. je veux changer
  5. j’aurais aimé être quelqu’un d’autre
  6. il m’arrive de culpabiliser
  7. il m’arrive de me mettre en colère
  8. je suis attaché à mon passé
  9. je cache mes émotions et mes sentiments
  10. je n’ai pas de patience
  11. je n’ose pas parler de moi
  12. je suis à l’écoute de mon corps
  13. je réfléchis beaucoup avant d’agir
  14. je ne supporte pas la solitude
  15. je veux connaître mon avenir
  16. je veux me débarrasser de mon passé
  17. je suis toujours de bon conseil
  18. je suis maître de mon destin
  19. je suis courageux

Moi et mon travail

  1. je veux réussir
  2. je n’aime pas l’échec
  3. je me concentre sur la qualité de mon travail
  4. je suis plus efficace quand je suis stressé
  5. je me suis déjà mis en colère au travail
  6. le résultat est plus important que la façon de faire
  7. je procrastine souvent
  8. je m’ennuie quand je ne fais rien
  9. je n’aime pas les responsabilités
  10. je vais y arriver si je fais plus d’efforts
  11. je serais plus heureux si je gagnais beaucoup d’argent

Moi et les autres

  1. je suis bienveillant envers les autres
  2. je m’entends bien avec les gens
  3. je suis gentil avec les autres
  4. je suis honnête avec les autres
  5. j’espère que mes enfants réussiront
  6. je me préoccupe de ce que les autres pensent de moi
  7. j’aimerais que les autres changent d’attitude
  8. je ne pardonne jamais quand on me fait du mal
  9. je détecte rapidement les défauts chez les autres
  10. je n’ose pas dire non
  11. j’essaye toujours de me mettre à la place des autres
  12. je me sens bien en famille
  13. j’ai besoin de mes amis, de ma famille
  14. je ne fais confiance en personne
  15. les autres ne pensent qu’à leur gueule

Moi et le monde

  1. je voudrais changer de vie
  2. le monde est parfait
  3. le monde est cruel
  4. le monde est injuste
  5. je ne me sens pas à ma place en ce moment
  6. ce qui m’arrive est rarement de ma faute
Publicités

5 réflexions sur “Etes-vous bienveillant ?

  1. Bonjour,

    Je ne souscris pas à l’équivalence bienveillance = tolérance = non-violence.
    Pour moi :
    Non-violence = refus de la violence
    Tolérance = ça me gonfle, mais je prends sur moi, je tolère. Pas très positif.
    Bienveillance = je veille à ce que l’autre aille bien, se sente bien.
    Cela fait que je ne souscris pas à un certain nombre des exemples proposés.
    Conséquence : j’ai du mal à faire l’exercice.
    Non pas que je veuille critiquer, mais à titre de feedback, si d’autres ont une difficulté similaire, cela pourrait les empêcher de tirer pleinement parti de ton atelier, ce qui serait dommage.

    • >Non-violence = refus de la violence
      Le refus de la violence est une forme de violence.

      >Tolérance = ça me gonfle, mais je prends sur moi, je tolère. Pas très positif.
      Tolérance = j’accepte l’autre tel qu’il est.
      Si je le tolère, alors je ne suis pas dans l’acceptation.
      J’aurais peut-être dû utiliser le terme « acceptation ».

      >Bienveillance = je veille à ce que l’autre aille bien, se sente bien.
      Malheureusement c’est impossible.
      Je n’ai aucun moyen de rendre les gens heureux, je peux juste éviter de leur faire encore plus de mal, et même ceci est impossible à cause des identifications de cette personne. Par une phrase anodine, cette personne peut se sentir blessée alors que je pensais lui ouvrir les yeux.
      Cette personne peut aussi se mettre à imaginer toutes sortes de choses en essayant d’interpréter ce que je lui ai dit.

      >Non pas que je veuille critiquer, mais à titre de feedback, si d’autres ont une difficulté similaire, cela pourrait les empêcher de tirer pleinement parti de ton atelier, ce qui serait dommage.
      Le but de l' »atelier » est juste de voir que certains messages utilisés ne sont pas aussi bienveillants qu’on le croyait et que certains qui semblent violents ne le sont pas tant que ça.

  2. Je suis plus optimiste, et pense que la bienveillance est possible, même si effectivement, c’est sans garantie.
    Le moyen le plus efficace de savoir si nos bonnes intentions ont porté, c’est de le demander à l’interlocuteur, ce qui nous fait retomber sur 2 piliers de l’humanité : la communication et le feed-back.
    Bon atelier, qui devrait de toute façon être riche au vu de ta perspective.

    • >Le moyen le plus efficace de savoir si nos bonnes intentions ont porté, c’est de le demander à l’interlocuteur

      C’est ce que je croyais aussi, mais en fait non.
      La communication et le feedback ne fonctionnent que si la relation est bidirectionnelle et honnête.
      D’après mon expérience, une relation honnête est extrêmement rare, surtout au travail.
      Dans une relation, les 2 individus viennent avec leur passé, donc la communication ne commence jamais à zéro.
      L’acceptation, c’est aussi remettre les compteurs à zéro.

  3. Pingback: Etes-vous bienveillant ? Les réponses ! | Psychologie Agile

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s