Les niveaux de développement personnel


Voici ce que je compte présenter en introduction à mon atelier pour Agile France 2014.

Je tiens à rappeler que tout ce que je présente ici est original et tiré de ma propre expérience personnelle.

Comme le système de pyramide est assez parlant, j’ai découpé le développement personnel en 7 niveaux.
Je vais décrire chaque niveau en décrivant quelques symptômes, afin de vous permettre de diagnostiquer à quel niveau vous vous trouvez.

Niveau 1: le travail

Symptômes: je ne sais pas faire, je manque de compétences, d’expérience, je sens que je n’ai pas le niveau.
L’axe d’amélioration est l’acquisition de connaissances, d’expertise.
Je peux être aidé par des professeurs ou par des experts.

Niveau 2: l’organisation

Symptômes: je suis débordé dans mon travail, je n’arrive pas à m’en sortir, j’ai trop de choses à faire en même temps. Le problème peut être aussi bien individuel que collectif.
L’axe d’amélioration est l’efficacité, la productivité et la discipline.
Je peux être aidé par des scrummasters ou des entraîneurs.

Niveau 3: la communication

Symptômes: je n’arrive pas à communiquer correctement avec les gens autour de moi, les informations circulent mal, mes relations avec les autres sont laborieuses pour ne pas dire conflictuelles.
L’axe d’amélioration est la communication, à la fois dans le groupe et hors du groupe.
Je peux être aidé par des facilitateurs.

Niveau 4: la philosophie

Symptômes: je ne sais pas où je vais, je manque de vision, je n’arrive pas à définir mes valeurs, j’ai du mal à trouver ma propre discipline.
L’axe d’amélioration est la définition de valeurs, l’auto-discipline.
Je peux être aidé par des coachs agiles, notamment Lean.

Niveau 5: le développement personnel

Symptômes: je ne me sens ni reconnu ni à ma place, je joue constamment un rôle et je ne sais plus qui je suis, je ne me sens pas respecté en tant qu’individu.
L’axe d’amélioration est l’épanouissement de l’individu, l’acceptation de soi.
Je peux être aidé par des psychothérapeutes ou des coachs motivationnels.

Niveau 6: la spiritualité

Symptômes: je veux changer parce que je ne suis pas satisfait de ce que je suis, je pense que le monde est mal fait, je suis déçu par les autres.
L’axe d’amélioration est le travail sur l’ego, ce que j’appelle « les identifications personnelles ».
Je peux être aidé par des gourous (attention, la très grande majorité est composée de charlatans qui ne cherchent qu’à s’enrichir).
Selon moi, la sophrologie et le yoga sont à ce niveau.

Niveau 7: le silence intérieur

Symptômes: je suis souvent en conflit avec les autres et parfois avec moi-même, j’aimerais être plus heureux et arrêter de souffrir, je me pose plein de questions existentielles et j’aimerais avoir des réponses.
L’axe d’amélioration est la réduction du flux des pensées, ou plus exactement se vider de tout ce qui a été accumulé jusqu’ici (c’est l’opposé du niveau 1 !).
Je n’ai jamais croisé personne à ce niveau, mais je pense que ceux qui travaillent à ce niveau sont les maîtres zen ou les maîtres spirituels qui ne transmettent pas une connaissance ésotérique.

Quelques remarques

Les niveaux 1 à 3 représentent l’axe « faire » du développement personnel.
Les niveaux 4 à 7 représentent l’axe « être » du développement personnel.

Au niveau 7, les problèmes ont disparu parce qu’ils se répartissent en 2 catégories:

  1. les évènements sur lesquels je peux agir directement, et l’action se fait sans effort
  2. les évènements sur lesquels je ne peux pas agir, et l’acceptation est sans effort, c’est à dire sans passer par les phases psychologiques de deuil (déni, colère, marchandage, dépression, acceptation).

Comme le mental est calme, je ne me crée plus de problème tout seul.

C’est bien gentil, mais à quoi ça peut me servir ?

Ce découpage en niveaux me permet d’évaluer rapidement le niveau où je me trouve maintenant.
Mon niveau actuel est le niveau de mon problème le moins élevé, ce qui explique pourquoi mon niveau change tout le temps.
Tant que j’ai un problème à un niveau donné, je dois me concentrer sur ce niveau.
Si malgré mes efforts, je n’arrive pas à résoudre mon problème, alors je dois regarder mon problème au niveau supérieur.
Plus je maîtrise de niveaux, et plus je suis stable intérieurement.
Par exemple, si je ne maîtrise pas le niveau 1, j’ai tendance à fréquemment passer du niveau 1 (je suis nul, je n’y arrive pas) au niveau 6 (mais qu’est-ce que je fous sur Terre ?) puis retour au niveau 1.

Attention, je signale tout de suite que sauter des niveaux ne sert à rien si les bases ne sont pas acquises.
J’ai croisé pas mal d’individus cherchant à atteindre les derniers niveaux en méprisant les premiers niveaux, mais ils sont presque toujours à côté de la plaque.

Conclusion

J’ai essayé de décrire les différents niveaux, bien qu’il s’agisse plutôt d’angles de vision, de « paradigmes ».

Les descriptions des symptômes devraient vous aider à découvrir à quel niveau vous vous trouvez en ce moment précis.
Visez toujours le niveau immédiatement supérieur afin d’évoluer, et dites-vous bien que la progression est lente, alors soyez patient !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s