Les identifications de base


Depuis quelques mois, je perçois les identifications chez les autres presque instantanément.
Ca me paraît très simple, mais c’est un peu compliqué à décrire, donc je vais plutôt expliquer comment elles se sont mises en place et ce qu’elles sont.
En fait, ça vient de très loin.

A l’origine

A la naissance, je suis vierge de toute identification.

La première identification est « je suis ce corps ».
Quand mon corps bouge, je ressens des sensations.

La deuxième identification est « je suis ma pensée ».
Je peux bouger mon corps en fonction de mes pensées.

La troisième identification vient peu après: « je suis un individu », je suis distinct des autres.

Il n’y a pas d’autre identification, tout ce qui arrive ensuite est une variation de ces 3 identifications de base.

Les 3 identifications

A l’âge adulte, chacun de nous a construit son propre système à partir de ces 3 briques, avec un dosage unique entre ces identifications.
Personnellement, mon système actuel est environ 0% « je suis mon corps », 30% « je suis ma pensée » et 70% « je suis un individu ».

« Je suis ce corps »

Cette identification est décelable dans l’apparence extérieure.
En fait, la majorité des individus que je croise sont obnubilés par leur identification au corps.

Je peux adorer mon corps ou bien le détester, mais cela signifie simplement que j’y accorde beaucoup d’importance.
Ceux qui n’ont pas cette identification n’accordent aucune importance particulière à leur corps.
Si j’aime trop mon corps, je vais avoir peur de vieillir ou de tomber malade.
Si je le déteste, je vais chercher à l’abîmer ou alors à faire de la chirurgie esthétique.

J’ai remarqué que ceux qui sont obsédés par leur corps ont du mal à résister à la frustration.

« Je suis ma pensée »

Cette identification est décelable dans la discussion.
Personnellement, j’ai toujours considéré que j’étais plus un penseur qu’un corps.

Je peux adorer ma pensée ou alors la détester, ce qui signifie que j’y accorde beaucoup d’importance.
Ceux qui n’ont pas cette identification n’accordent aucune importance particulière à leur pensée.
Si j’aime trop ma pensée, je vais vouloir essayer de tout comprendre intellectuellement autour de moi et je vais analyser tout le temps.
Si je déteste ma pensée, je peux refouler toutes les pensées que je considère comme interdites.

J’ai remarqué que ceux qui sont obsédés par leur pensée ont des tendances psychopathes, c’est à dire qu’ils n’ont pas d’empathie pour l’autre, juste une compréhension intellectuelle de l’autre.

« Je suis un individu »

Cette identification est décelable dans l’attitude.
En fait, elle est très liée aux 2 précédentes.

Si je suis obsédé par cette identification, je vais attacher beaucoup d’importance à mon individualité et à ma personnalité.
Ceux qui n’ont pas cette identification n’accordent aucune importance particulière à leur individualité ni à leur personnalité, mais je dois avouer que je n’en ai jamais croisé !
Si j’aime trop mon individualité, je vais chercher à m’entourer de beaucoup de personnes et à briller auprès d’eux.
Si je déteste mon individualité, je vais vivre en groupe en rejetant la société ou je vais devenir ermite.

J’ai remarqué que ceux qui sont obsédés par leur individualité veulent montrer à quel point ils sont brillants.

Conclusion

Chacun de nous a construit sa propre formule fragile incluant ces 3 identifications: corps/pensée/individualité.

Le processus d’identification est un processus tout à fait normal.
Ces identifications ne sont ni bonnes ni mauvaises, mais il ne s’agit « que » d’identifications, elles varient tout le temps en fonction de ce qui nous arrive et la vie se charge de nous rappeler leur caractère éphémère.

Je sais que c’est difficile à croire, mais toutes les identifications qui apparaissent par la suite sont une combinaison plus ou moins subtile de ces 3 éléments de base, donc si vous travaillez directement sur ces 3 là, vous résoudrez automatiquement les autres.

Pour vous amuser, je vous propose de regarder la télévision et d’essayer de deviner les identifications des participants. C’est particulièrement évident à la télé mais plus subtil dans la vie.

Et vous, savez-vous reconnaître vos propres identifications ?
Et surtout, en êtes-vous dupe ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s