La tyrannie de la pensée positive


Je voulais publier un article sur les mécanismes de la pensée, mais je me suis rendu compte que c’était trop théorique.

Ca fait longtemps que j’ai envie d’aborder la « pensée positive », qui est presque sacralisée au travail.

En introduction, j’ai trouvé une excellente vidéo pour commencer cet article:

Il n’y a pas de problème, il n’y a que des solutions !

Il y a quelques jours, quelqu’un m’a dit très sérieusement: « il n’y a pas de problème, il n’y a que des solutions ! ».

A ce moment-là, je voulais lui décrire ma situation personnelle pour lui faire comprendre qu’il existe des situations qui n’ont pas solution, mais j’ai réalisé qu’il n’est pas à ma place, alors sa compréhension de ma situation aurait été superficielle.

Ce qu’il y a d’amusant, c’est que les individus qui utilisent cette phrase sont les premiers à s’énerver dès qu’ils ont le moindre petit problème.
Nier les problèmes n’empêche pas les problèmes d’arriver, mais ça les rend beaucoup plus difficiles à supporter.
Sérieusement, s’il n’y avait vraiment aucun problème, je n’aurais plus rien à faire dans mon travail.

Il faut rester positif

Une autre phrase qui me saoule est « il faut que tu sois positif ».
En fait cela signifie:

  1. je me fous complètement de tes problèmes, je ne veux entendre que des choses qui me font plaisir, tu as intérêt à me faire plaisir.
  2. je ne veux pas entendre parler d’échec, parce que je ne suis pas un perdant. Je veux que tu sois un gagnant, comme moi.

Je me souviens d’une phrase très juste qui disait « j’ai eu quelques réussites parce que j’ai eu beaucoup d’échecs… ».
Et j’ajouterai: « … et j’ai plus appris de mes échecs que de mes réussites ! ».

Les sites de pensée positive

En googlant « pensée positive », je tombe sur une myriade de sites qui peuvent m’envoyer une pensée positive par jour.
Et je trouve 100 fois plus de liens en anglais avec « positive thinking » !

Voici le genre de phrases que je peux recevoir:

« Tu as l’avantage sur la colère quand tu te tais (proverbe égyptien) »

Putain, je n’y avais pas pensé, il faut que je m’inscrive tout de suite !

Ben non, en fait, c’est une grosse connerie, et ce pour plusieurs raisons:

  1. en réprimant ma colère, je la retourne contre moi, alors que peut-être, me mettre en colère ferait comprendre à l’autre qu’il exagère. Attention, je ne dis pas qu’il faut se mettre en colère tout le temps, seulement au bon moment !
  2. recevoir ou lire une pensée positive ne peut rien m’apporter, parce qu’elle ne peut pas changer ma façon de penser. En fait, je suis très fier de ma pensée, je n’accepte les pensées des autres que si elles confortent la mienne.
  3. les réponses à mes questions sont au fond de moi-même, pas à l’extérieur de moi. Ma réalité intérieure est unique, et mes problèmes sont uniques. Je suis le seul à détenir mes réponses.

Un autre exemple ?

« Voyez le côté positif, le potentiel, et faites un effort ». Dalaï Lama

Ou bien Dalaï a fumé un gros joint, ou bien alors la phrase a été charcutée, parce qu’elle ne veut pas dire grand chose.
Par exemple, ma mère est atteinte d’Alzheimer.
C’est quoi le côté positif ?
Son héritage ? Le fait que je n’aurais plus à payer sa maison de retraite ?
Les images du bonheur passé ? Note: je n’ai aucun souvenir agréable avec mes parents.
Alors, il est où ce côté positif, Dalaï ?
Et quel effort dois-je produire ?
Dois-je me forcer à voir le côté positif ?
Putain, y en a pas !

Le positif et le négatif

Dans « pensée positive », il y a « positif ».
Mais qu’est-ce qui est positif en fait ?

Est-ce que c’est négatif de se mettre en colère, de détester quelqu’un, de vivre seul, de ne pas avoir de travail, de se laisser faire, ou de ne pas se laisser faire ?

En réalité, le positif et le négatif sont subjectifs, il n’y a aucune règle absolue qui dit que telle chose est positive et telle autre négative. Ou plus exactement, positif et négatif changent en fonction du contexte.

La maîtrise de la pensée positive

Il n’y a pas si longtemps, je croyais que je pouvais maîtriser ma pensée et mes émotions, comme un robot sans émotion, ou plutôt comme un psychopathe tendance sérial killer.

Depuis que je pratique la méditation, j’ai réalisé que mes pensées vont et viennent au gré des circonstances.
Quand il m’arrive quelque chose de très agréable (ce qui est très rare), j’ai des pensées super positives, je vois l’avenir en rose.
Quand il m’arrive des merdes (ce qui est beaucoup plus fréquent), j’ai des pensées super négatives, je vois l’avenir en noir, et d’ailleurs la fin du monde est proche.
Et dans tous les autres cas, c’est à dire tout le temps, j’entends ma voix raisonner sans arrêt, sauf quand je dors profondément.

En fait, j’ai compris que je ne peux pas contrôler mes pensées !
Et si moi, qui pratique la méditation depuis plusieurs années, je n’arrive pas à contrôler mes pensées, qu’est-ce que quelqu’un qui n’a jamais travaillé sur sa pensée peut espérer ?

Conclusion

J’ai essayé de vous montrer en quoi la « pensée positive » est une imposture.

Comment réduire ma souffrance intérieure ?
Ce n’est pas en ajoutant des pensées « positives » que je vais y arriver, parce qu’elles vont juste cacher temporairement ma misère intérieure.

Comment faire disparaître les pensées qui me font si mal, et que j’ai mis des années à accumuler patiemment ?

En fait, je ne peux pas les faire disparaître, mais je peux essayer de prendre conscience du processus de ma pensée, en commençant par réduire la quantité de mes pensées.
Par exemple, je ne fais qu’une chose à la fois, j’occupe mon cerveau à stocker des connaissances ou à créer, j’apprends à oublier mon passé et à pardonner.
Une fois que mes pensées arrêtent de se bousculer, je peux enfin commencer à observer calmement mon processus de pensée.
J’expliquerai comment cela fonctionne dans mon prochain article.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s